Feilendyr

La faille des mondes
 

 :: Avant tout :: Présentations :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aleksander Warrean

avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 25/11/2017
Age : 19
Dim 26 Nov - 17:16



Aleksander Warrean



Identity CARD.

ÂGE 25 ans SEXE Mâle PROFESSION Barman RACE DragonGROUPE Insurgés NATIONALITÉ XORIENTATION SEXUELLE Homosexuel

Description...
C'est pour mieux te manger, mon enfant ~
Physique
 
Aleksander est loin d'être désagréable a regarder. Ce serait même plutôt le contraire.
Il a une peau claire, et un visage fin. Le nez en plein milieu, deux petites oreilles, une bouche et des yeux. Pouf, un visage ! Ses yeux, légèrement en amande, sont vairons; Son œil droit est d'un gris chaud, et son second ambré, un peu comme le miel, ou comme le whisky. Ses jolies petites oreilles, percés, parce que les boucles d'oreille c'est cool, sont généralement dissimulées sous son épaisse et longue crinière rouge. Quoi que, son oreille gauche voit plus souvent le soleil que l'autre, dû à sa coupe de cheveux actuelle; Ses cheveux sont sa grande fierté, et jamais il ne permettrait quiconque d'en couper un seul. Déjà que peu peuvent les toucher sans se faire arracher la main...

Quand on voit Alek de dos, on pourrait avoir tendance à le prendre pour une fille. Non pas qu'il soit efféminé; ne dites pas ça, vous risquez de blesser son petit cœur ! ; mais il est plutôt petit, pour un homme. Et surtout pour un dragon. De plus, sa musculature est plutôt discrète. Oh, il a des tablettes de chocolat, mais il est très loin du corps de bodybuildeur. Sa taille le complexant d'ailleurs énormément, il est plutôt sur la défensive sur le sujet... Faut dire quand tes deux frangins font plus d'un mètre quatre-vingt dix, et que tu atteins tout juste les mètres soixante-treize... C'est complexant.

Il a un tatouage descendant sur son pectoraux gauche, et un piercing. Mais il ne vaut mieux pas dire où...
Sur la nuque ! Vous pensiez à quoi, bande d'obsédés ? Tche.
Tout ça, c'est bien beau, mais ça correspond uniquement à la forme qu'il adopte quand il travaille parmi les humains. Sa forme de Daemon est un peu plus impressionnante... Enfin, il est toujours haut de 1m73, mais de grandes ailes de partent de son dos. Des ailes de dragons. Je sais, c'est super surprenant pour un dragon. Mais vous n'êtes pas au bout de vos surprises! Il a aussi des cornes, partant en arrondis vers l'arrière pour revenir vers l'avant de son visage. Un peu comme des cornes de bélier. Puis, et bien, une queue reptilienne. Ses écailles sont d'un gris très clair, presque blanc. Mais étant donné que tout ça, surtout les ailes, ça prend de la place, il a tendance à conserver sa forme humaine un maximum. Sinon, c'est un peu un éléphant dans une boutique de porcelaine... Un éléphant sexy, mais un éléphant tout de même.

Au niveau vestimentaire, il est souvent plutôt couvert. On va dire qu'il supporte mal les températures basses (après tout, pour quelqu'un qui a vécu toute son enfance dans les plaines ardentes, les températures sur terre sont plutôt basses..) donc sort souvent paré de sa doudoune. Quelle idée, aussi. Pourquoi la faille a t-elle dû s'ouvrir en Norvège et pas aux Bahamas ?
Lorsqu'il travail au bar, il porte son uniforme, vous savez, la chemise blanche avec le costard-sans manche et une jolie petite cravate qui va avec.

Caractère


Alek est  plutôt loquace. C'est le genre de gars vers qui on se tourne, toujours l'air amical, gentil, attentif, et amusant. Il sourit facilement aux gens, et a un plutôt joli sourire d'ailleurs. Bien qu'il évite de montrer ses dents. On sait jamais, les crocs qui apparaissent ont tendance à faire peur.
Il est du genre à apprécier cuisiner les gens. Pas littéralement... Quoi que. Mais là, c'est plutôt dans le sens de la curiosité. Pour faire son travail c'est plutôt une bonne chose. En temps qu'informateur, il divulguera les secrets que vous lui confiez sans aucune gêne. Le principe de secret ne lui a jamais été familier.
Curiosity killed the cat, dit-on. C'est sa curiosité qui l'a conduit dans la situation dans laquelle il est coincé aujourd'hui, après tout...
Pour revenir sur la cuisine, il adore cuisiner. Il est d'ailleurs plutôt doué.

Extravertie en apparence, il a en réalité beaucoup de mal à faire confiance aux gens. Il n'aime pas parler de lui. Et est plutôt du genre à douter de tout. Ses mauvais choix passés lui ont fait perdre confiance en sa capacité de juger. Mais tout ça, il le cache derrière son sourire enjôleur.
Aleksander est quelqu'un qui aime séduire. Son corps plait, il le sait, et son travail de barman lui donne une position avantageuse. Donc il n'est pas rare qu'il aille squatter le lit d'un parfait inconnu. La séduction est une arme dont il n'hésite jamais à se servir.

Très têtu, il déteste qu'on lui donne des ordres. Plutôt du genre à faire les choses à sa manière, on peut dire qu'il n'en fait qu'à sa tête. Si son poste et son talent n'était pas aussi utile à l’Insurrection, il serait déjà probablement mort. Il n'obéit que sous la menace. Ce qui lui vaut ne pas trop être apprécié par ses "supérieurs".
Opportuniste comme il l'est, il confiera sa loyauté envers le plus offrant.

Plutôt facile à contenter, il n'a jamais été élevé dans le luxe (pas comme certains ! TCHE ). Pour l'acheter, il suffit d'avoir de la nourriture sucrée sur soi, ou encore des peluches. Il adore les peluches, particulièrement celles de phoques. Qui n'aime pas les phoques ? C'est adorable un phoque.
Il aime l'odeur de l'herbe fraiche, le soleil, les fêtes humaines et leurs étranges coutumes. En somme, il est plutôt "normal", pour un dragon. Il a ses tics et ses tocs comme tout le monde. Du genre, il donne des prénoms à ses cactus. Il en a deux chez lui. Jimmy et Erik. C'est des chouettes types... Enfin, des chouettes cactus.
C'est également une vraie catastrophe naturelle avec les ordinateurs. Il a un mauvais feeling avec l'informatique. Comme avec les voitures. Ne le laissez JAMAIS conduire. De toute façon, il n'a pas son permis. Et c'est pour une raison.

Son plus grand secret, sa plus grande honte.. C'est qu'il est terrorisé par les chats. Ces créatures le terrifie. Les Daemons à l'apparence féline l'ont toujours mis mal à l'aise, mais les chats du monde des humains lui procurent une peur panique.


Once upon a time...
Tes chaussettes sont confortables ?
L'histoire.



« - Asseyez-vous.

Je m’exécute, posant mon délicat fessier sur le canapé en mousse, dont la structure émet un grincement lorsque je m'assois. Un canapé à l'image de la petite pièce dans laquelle le thérapeute m'a fait entré. C'est le Patron qui m'a forcé à passer voir ce thérapeute. Pour s'assurer que je sois "fiable" avant d'entrer dans le groupe. Il faut dire que pour appartenir à un groupe extrémiste, armé, et possesseur de bombes, il vaut mieux être stable. Je sais que ce fameux thérapeute va surtout analyser ma motivation à faire partie des Insurgés. Je sais aussi que c'est sûrement un Daemon avec des pouvoirs psychiques. Donc, je vais lui raconter la vérité et rien que la vérité. Pas le choix. C'est gagner leur confiance, ou gagner un allé simple pour le cimetière.
Derrière ses lunettes à la monture métallique, ses yeux gris m'observent en détail. Je reste stoïque. Je sais que je suis jeune pour rejoindre la résistance des Daemons. Mais ils n'ont pas assez de membres pour pouvoir en refuser un de plus.

- Alors, monsieur... Warrean. Si vous me parliez un peu de vous ?

Je m’éclaircis la gorge avant d'entamer mon récit; il faut dire que j'avais répété mon numéro pour que ça paraisse le plus réel possible. Il y a du vrai dans ce que je vais déblatérer.. Mais j'en omettrais une partie.

- Je suis né en mai 1995, dans une petite chaumière près de la Plaine Ardente. Enfant unique, j'ai grandis avec ma mère. C'était la plus douce et gentille personne au monde. Toujours souriante, elle s'occupait de moi autant qu'elle le pouvait. Le reste du temps, je jouais avec les enfants du voisinage. Une enfance normale, quoi.
Quand j'ai atteint les 10 ans, ma mère est tombée malade. Je me souviens que presque tous les jours, un médecin différent venait chez nous. Elle était atteinte d'une maladie rare dont ils n'arrivaient pas à déterminer ni la nature, ni la cause. Je la voyais s'affaiblir de jour en jour. Et je ne pouvais rien faire...
Ça a été plutôt dur, comme époque. Mais quand l'inévitable est arrivé... Au moins, je n'étais pas surpris.


Le bruit de la pointe de son crayon grattant la feuille blanche de son calepin était un peu angoissant. Je m'interrompis quelques secondes, le regardant écrire sans pouvoir distinguer ce qu'il notait. Il finit par relever les yeux pour m'observer de nouveau.

- Et ensuite, que vous est-il arrivé ?
- J'ai été placé dans un foyer. C'est le même principe qu'un orphelinat, mais pour les enfants trop vieux, dont personne ne veut. J'y suis resté jusque mes quinze ans. Je faisait peur aux autres enfants. J'ai compris plus tard que mon espèce en était la cause. Les dragons sont plutôt rares, et la plupart sont de sang noble... Rien a voir avec des gamins en foyer. J'ai quand même réussis à me faire un camarade. Il s’appelait Sacha. C'était un renard-garou. Ses parents l'avaient abandonné parce qu'ils étaient trop pauvres pour s'en occuper, d'après ce qu'il m'avait dit. On passait tout notre temps ensemble, toujours en train de faire les 400 coups. Je me demande ce qu'il est devenu d'ailleurs...
Bref. J'avais 15 ans quand j'ai été expulsé du foyer. Il fallait faire de la place pour les plus jeunes, et à quinze ans, j'avais une chance de survivre dans la rue.. J'ai commencé à enchainer des petits boulots, jusqu'à travailler en temps que serveur dans un petit restaurant. Je ne gagnais pas beaucoup, mais c'était un véritable emploi, et plus ou moins stable..


Je préfère passer sous silence les détails sur les boulots que j'ai du faire avant d'être employé dans ce restaurant. Il n'a pas besoin de le savoir; personne n'a besoin de le savoir, en vérité. Je pense que ça doit être une des choses dont j'ai le plus honte de toute ma vie. Mais bon. Au moins j'ai survécu, peu importe ce que j'ai dû vendre en échange.
Son regard fixé sur moi me déstabilisant un peu, je baisse le miens pour observer mes pieds. Enfin, mes chaussures. Elles sont superbes mes chaussures. Sa voix me tire de ma contemplation.

- Et ensuite ? Qu'est-ce qui vous a amenez jusque la situation dans laquelle vous vous trouvez aujourd'hui, monsieur Warrean ?
- Une chose entraînant une autre, j'ai commencé à fréquenter.. De mauvaises personnes.


Oui, mon petit ami de l'époque. Un vrai connard, mais bon, j'étais jeune et influençable. J'avais 17 ans, lui presque dix de plus. Il m'a fait prendre des drogues, boire, et m'a brûlé petit à petit tout l'argent que je réussissais à économiser. Autant dire que ce n'était pas le meilleur choix de ma vie...
Ce même connard a franchit un cap en vendant mes écailles au marché noir. Je ne sais pas combien d'argent il s'est fait, mais ça a dû valoir le coup de recommencer. Sauf que mes écailles tombent seulement pendant la mûe... Ou quand elles sont arrachées. Et comme ma mûe était terminée, il a opté pour la seconde option.
C'était horriblement douloureux. Encore plus douloureux qu'un coup dans les valseuses. Et il en a arraché plusieurs. J'avais beau le supplier d'arrêter, il ne m'écoutait pas... Et j'ai finis par le mordre. De toute mes forces. Je lui ai arraché un bout du bras, et il a commencé à hurler et me frapper. Ca c'est passé tellement vite.. J'avoue que je n'arriverais pas à décrire la scène avec beaucoup plus de précision. Je me souviens m'être réveillé à l'hôpital, puis avoir été interrogé par les forces de l'ordre. Ils me posaient encore et encore des questions, toujours les mêmes. J'avais beau raconter toujours la même chose, à force, je commençais même à douter de ce que je racontais.

- Et j'ai été envoyé en centre de réadaptation pour Daemons. L'endroit où on nous apprend que mordre c'est pas gentil, et qu'on doit aimer notre prochain... Vous savez de quoi je parle. Je détestais cet endroit, mais je devais gentiment faire tout ce qu'il fallait sinon je risquais pas d'en sortir. Quand j'ai enfin été relâché, je devais tout recommencer. Retrouver un job, un logement, des amis... Et rembourser les dettes que mes anciennes fréquentations m'avaient causées.

Autant dire que consommer de la drogue, c'est plutôt con. Et devoir de l'argent à des dealers, c'est pire encore.
J'ai eus beaucoup de mal à me réadapter à la vie "normale". Mais j'ai réussis à payer la majorité de ce que je devais. En fait, je m'en suis plutôt bien sortis. Jusqu'à quelques jours avant la Faille.

- J'avais trouvé un petit appart' sympa. Et je bossais dans une librairie. Oh, je vois votre air surpris. Mais oui, j'aime la littérature, et j'adorais mon job de libraire. La propriétaire était adorable. Elle m'avait embauché par pitié plus qu'autre chose, je le sais bien. Mais au final je pense qu'elle ne l'a jamais regretté. Enfin bref, j'avais une vie calme et douillette. Mais la Faille est arrivé. Et ça a tout chamboulé...

Oh, ça, c'est on ne peut plus vrai... Surtout au début. Les Daemons ont été partagés entre panique et curiosité. On ne parlait plus que de ça. Aux infos, entre nous, dans les journaux... C'était assez étrange. Parce que la faille était là, juste sous nos yeux, sans qu'on ne sache vraiment ce qu'il se passait de l'autre côté.
A peine les premiers contacts avec les humains établis qu'une partie des Daemons manifestaient une hostilité envers les humains. Ça se comprends. Personnellement, je m'en foutais des humains. Tout ce que je voyais, c'est l'opportunité d'un tout nouveau monde à explorer. De nouvelles cultures. En gros, j'étais curieux. Disons que ça a toujours été un de mes grands défauts...

- Je voulais voir le monde de l'autre côté. Alors quand on a eus le droit de passer au delà de la faille... J'y ai été. Mais je n'imaginais pas que les Humains... Enfin, si, je savais pertinemment qu'ils réagiraient mal aux premiers contacts avec des Daemons. Mais je sais pas, j’espérais. En tout cas, quand je suis arrivé, j'ai fait de mon mieux pour apparaitre le plus humain possible. Pour me faire accepter. Et j'ai même obtenu un job dans un bar... Mais des Humains ont finis par se rendre compte de ce que j'étais. Des humains, qui étaient contre les Daemons. J'étais en train de vider les poubelles à l'arrière du bar, quand ils sont arrivés en groupe. Je les ai fixé, tandis qu'ils me traitaient de tous les noms. Et ils étaient plutôt créatifs, je dois dire.
Si je savais bien une chose, c'est que si je faisait du mal à un humain, j'étais sacrément dans la merde. C'est ce que les lois de cohabitation ont établis. Les Daemons qui blessent des humains sont bons pour un centre de détention pour Daemons dangereux. Et j'avais aucune envie de m'y retrouver enfermé pour les dix prochaines années.
Après les insultes sont venus les coups. Je ne suis pas douillet, mais me laisser faire tabasser c'était pas vraiment le pied. Et j'ai finis par reprendre mon apparence de Daemon. Mes écailles, mes ailes, tout le tintouin. Ils ont flippé et sont partis en courant. A peine 2h plus tard j'avais la police humaine à la porte de mon studio. Les petits cons qui m'avaient coincé dans la rue avaient tellement flipper qu'ils ont été me dénoncer à la police. Par dénoncer, je sous -entends dire que je les avais attaqué. C'était carrément faux. Mais qu'est-ce que je pouvais faire ?


Ouais, je crois que j'ai un problème avec l'autorité. Et avec les gens en général. Pourtant, je cherche pas les ennuis, c'est juré... J'suis un gars bien moi. Totalement innocent. Je lâche un soupir. La suite, il la connait.

- Et puis un des votre est venu me sauver. Enfin, il m'a proposé de me sortir du merdier dans lequel je m'étais fourré, en échange de ma fidélité à votre cause. Comment j'aurais pu refuser une telle offre ? Le juge m'a jugé non-coupable, et tout ça grâce à l'aide de mon sauveur qui a joué le rôle de mon avocat durant le procès. Et maintenant je dois tenir ma part du marché. Alors me voilà !

Un petit sourire se dessine sur les lèvres de mon interlocuteur. J'imagine qu'il doit être satisfait de mon récit. Moi, je me sens carrément épuisé. Raconter tout ça m'a fait ressasser des choses dont je n'avais pas forcément envie de me rappeler... Heureusement que c'est finis.
Il se lève de sa chaise et me tends la main.

- Parfait, monsieur Warrean. Tout me semble correct.. Bienvenu chez les Insurgés.


»



Espèce de Daemon
Je suis une licorne, uuhuu !
Informations sur la race, pour les Dameons.


Aleksander est un Dragon. Bien qu'il réussisse a adopter une forme a peu près totalement humaine, en temps normal il aborde des cornes, de grandes ailes, et une queue pleine d'écailles d'un gris très clair (ou blanc un peu gris. C'est une question de perspective..) Capable de prendre forme totalement dragonique, il évite cependant de le faire. Dans un premier temps, la transformation est extrêmement douloureuse, et dans un second temps... Un dragon en plein milieu d'une ville, c'est pas tellement une bonne idée. A moins qu'on cherche quelqu'un pour un remake de Godzilla.
Pour revenir sur ses écailles, celles-ci sont plutôt résistantes. Elles n'empêcheront pas une balle de fusil de le blesser, mais pourront grandement amenuiser les dégâts. Un peu comme un gilet pare-balle.

Évidement, il crache du feu. Ce n'est pas un dragon pour rien ! En vérité, il crache du gaz hautement inflammable, qu'il peut ensuite allumer grâce à une petite glande lui permettant de faire des étincelles. Mais, et bien... C'est un processus plutôt long à "recharger", donc il ne crache pas de flammes à tout va.
Non, ce n'est pas un bon briquet, et il ne sera pas utilisé pour faire griller des marshmallow. A moins que vous appréciiez les marshmallow carbonisés.
La chaleur ne le gêne guère, mais les températures basses lui sont très désagréables. S'il ne s'expose pas suffisamment au soleil, il s’affaiblit et "ralenti". Son métabolisme est un peu similaire à celui d'un lézard. Il a besoin de se chauffer de temps en temps, sinon son organisme tente de passer en mode veille. Et c'est quelque chose de plutôt handicapant.




DATE DE NAISSANCE 26/05
PSEUDO Kibara
COMMENTAIRES SUR LE FOW Pouic !
AUTRE keur
PERSO AVATAR Nivan the Lion _ Kyoux.

© Kibara for Feilendyr




Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feilendyr :: Avant tout :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: